DIY – Le matelas TorcheFesses

C’est beau comme nom, n’est-ce pas ? J’aime bien la sonorité un peu Harry Pottesque, ça pourrait très bien être le nom d’un sort façon toilettes Japonaises. Mais malheureusement, il n’y a rien de magique derrière : jusqu’à preuve du contraire, j’ai toujours besoin de mettre les mains dans le cambouis pour nettoyer l’élégant fondement de mon non moins élégant lardon. C’est d’autant plus sportif que ce dernier aime bien, de temps à autres, me gratifier d’une production cactée au moment où plus aucune couche ne protège le matelas. Enfin, des choses classiques de la vie de parents quoi 🙂

Le problème du matelas reste le même lorsque nous sommes en vadrouille, et il s’ajoute une problématique de confort et de praticité. Jusqu’à maintenant, en mère indigne que je suis, j’utilisais une taie de traversin pour protéger les surfaces, et les couches s’entassaient en vrac dans mon sac à main. La taie en question appartenait à l’Homme lorsqu’il était dans sa période « adolescence rebelle, linge de lit à motifs chinois et scooter débridé », donc je n’avais aucun scrupule à la sacrifier 🙂  Mais voilà, le besoin d’un vrai matelas nomade se faisait de plus en plus pressant.

Or, je viens de finir mon sac à langer maison, qui ferait hurler n’importe quelle couturière aguerrie tellement il est réalisé grossièrement. Si je continue à coudre, ce sera typiquement le genre d’objet que je regarderai dans cinq ans, émue aux larmes, en me disant « Oh lord, j’ai vraiment produit un objet aussi laid ? Sans finition passepoilée, pas même un smocks ou un pli religieuse ! » avant d’étouffer un petit rire offusqué. Oui, dans le futur, j’ai des allures de bourgeoise anglaise à chignon haut 😉

IMG_20160603_102421130
Tadaaa ! Ils sont pas beaux mes cocotiers ? 

Et puis, Pinterest aidant, comme d’habitude, je suis tombée sur ce tuto de Pour mes jolis mômes. La pochette m’a tout de suite séduite : lorsqu’elle est fermée, elle n’a pas du tout une allure de matelas à langer. A l’intérieur se cachent deux poches bien pratiques. Elle est hyper facile à faire et avec deux tissus différents, y’avait moyen de faire quelque chose de canon. Bref : j’ai filé chez Mondial Tissus et hop, une journée plus tard, j’avais ma pochette.

J’ai toutefois apporté des modifications au patron de base. En effet, Pour mes jolis mômes y a installé une serviette éponge amovible. Moi j’ai préféré utiliser directement un tissu en toile cirée : comme ça, en cas de surprise atomique, un coup d’éponge et on n’en parle plus. Bon, ce sera sûrement froid et pas ce qu’il y a de plus agréable pour le bébé, mais en même temps il n’avait qu’à pas faire caca en dehors de la maison. (Ouuuuh ! 😀 )

IMG_20160603_104414507
Tada bis ! La toile cirée version 2016 a des allures scandinaves 🙂

Quand j’ai débarqué avec ma toile cirée l’Homme n’a pas pu s’empêcher de râler : « Hann, c’est moche et ça puuue la toile ciréehann » Alors en fait non ! Maintenant on fait des modèles très contemporains, tellement fins que je n’ai eu aucun problème pour les coudre, et puis pour l’odeur, je n’ai rien senti…

Ce modèle comporte un petit coussin pour la tête du lardon, c’est pas le luxe ça ? Et maintenant, mon sac ne ressemble plus à une pochette cadeau Pampers. Bref, maintenant j’ai hâte de partir en vadrouille pour tester tout ça… 🙂

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s