DIY – Les dessous de verre marbrés

Pour Noël, j’aime bien surprendre. Décomposer les cadeaux que j’offre en deux parties. D’abord la casual, classique, que l’on me réclame avec plus ou moins de discrétion. « Oh, tu vois ce sol, comme il est vide et froid ? Un tapis, ce serait tellement beau ! Au hasard, un shaggy noir que tu me mettrais sous le sapin ? » 

Ouais, j’ai saisi l’idée !

Et puis il y a l’idée secrète. Celle que je mûris pendant des semaines, le doigt en sang à force de scroller sur Pinterest. Celle pour laquelle je pèse systématiquement le ratio difficulté/faisabilité. Oui, parce que ce n’est pas toujours souligné, mais certains DIY nécessitent dix ans d’expérience dans la peinture sur porcelaine… Ou le portefeuille d’une richissime designer Parisienne – parce qu’on ne va pas se mentir, si le DIY doit me coûter cent pièces d’or, j’ai tendance à laisser tomber… !

Pour ce premier cadeau DIY de Noël, j’ai immédiatement été séduite par cette idée. Je trouvais le résultat fabuleux et j’avais même du mal à croire que ça puisse être fait maison. Jugez plutôt !

Dessous de tasse marbre

C’est pas magnifique ? Épuré, simple, efficace. Parfait pour un Papa, en fait.

En plus, le tutoriel parfaitement décrit par Amy laisse imaginer que la réalisation sera d’une facilité déconcertante. Une crotte de Fimo noire, des petites boulettes de Fimo blanche, un coup de torsade et au four. J’exagère à peine. Je n’avais même pas fini de baver sur le résultat que mon corps était déjà chez Cultura, deux blocs de Fimo dans les mains.

Et ce weekend, j’ai tenté le coup.

Alors à dire vrai, il y a une grosse difficulté dans ce DIY. Mais bordel, comment on trace un hexagone ?! 

La queue entre les jambes, j’ai Googlisé ma question de niveau 3ème et ce site a répondu à ma question : « Il n’y a rien de plus simple, stupide idiote ! » 

Bref, ce point de blocage franchi, j’ai dégainé mon scalpel et ai taillé dans le lard.

Puis, alors que l’infirmière épongeait mon front, j’ai admiré le résultat, et j’ai souri.

image

C’est facile comme tout, en fait ! Et même si l’exemple ci-dessus est une version miniature, parce que dite « de test », même si elle est largement perfectible, il n’y a aucun doute : je suis totalement convaincue.

La morale de cette histoire ? Pinterest a encore frappé… Et si un jour vous me retrouvez en train de bouffer une salade dans une Mason Jar, assise sur mon imitation de fauteuil Eames, les orteils emmêlés dans les épais poils d’une peau d’agneau, c’est qu’ils auront fini par avoir ma peau… !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s